Les Atomes Crochus

Hélène Monfeuillard

Médiatrice scientifique

Où l’on apprend que science et culture ne sont pas si indissociables qu’il n’y paraît.

Comme les distinctions entre homme et animal, ou vivant et non vivant, il est arrivé de façon récurrente dans l’histoire des sciences, que des oppositions que l’on pensait immuables se révèlent plus discutables que prévu. De la même manière, la séparation traditionnelle science/culture est aujourd’hui largement débattue.

JPEG - 53.5 ko

Biochimiste de formation, Hélène Monfeuillard a, pour sa part, préféré à la recherche une approche pluridisciplinaire où la science se mêle à l’art et entre en société. Au sein de l’association des Atomes Crochus, elle a tout loisir de se prêter à ces activités hybrides et de rencontrer ainsi d’autres passionnés venus d’horizons divers.

Hélène a intégré l’association au détour d’un stage réalisé en 2007 dans le cadre de son Master Science, Art, Culture, Information et Multimédia à l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines. Elle se trouve progressivement de plus en plus d’affinités avec les membres des Atomes Crochus et leurs partenaires : elle s’implique dans l’association Paris Montagne, auprès du groupe Traces et s’occupe pour les Atomes Crochus de divers projets.
D’abord salariée à mi-temps, c’est tout naturellement qu’elle se voit proposer un poste à temps plein dès que l’opportunité se présente en janvier 2009. Sous le titre de Coordinatrice des actions de médiation, elle est responsable de projets et s’occupe de la conception et de la réalisation d’animations. Elle n’hésite jamais, par ailleurs, à mouiller sa chemise en s’occupant de la médiation pour le jeu Pousse ta plante, les animations Au-delà des étoiles ou Recréer la vie : Mythes et réalités ?

« Étudiante en science, je suis restée passionnée de cinéma et de littérature, frustrée de ne pas avoir le droit d’écrire des phrases pleines d’adjectifs, de propositions ou d’appositions réputés nuisibles à l’objectivité et à la clarté que l’on exige des discours scientifiques. Avec les équipes de recherche, je n’ai eu que peu d’atomes crochus. Je m’en suis découvert, enfin, avec un groupe de gens qui apprécient les idées bizarres et les tordent dans tous les sens pour comprendre le monde mais aussi émerveiller ou faire rire. »

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contact | Plan du site | Espace privé :