Les Atomes Crochus

Orbitale n°33

Un été atomique !

Bientôt l’été ! Le bon moment pour faire un retour sur les derniers événements qui ont fait bouger les Atomes et Traces.
En mai ont eu lieu les très attendues JIES (de looongues soirées pour une bonne partie de l’équipe) ainsi que la remise des prix du concours Poulpe Fiction, les ateliers Euritage, l’inauguration de la KarboX à l’ESPGG... De nouveaux projets font également vibrer nos chères associations : vous allez tout savoir sur Amàco et Brico-Quartier. Et enfin, accueillons un nouveau venu aux Balkans : bienvenue à Victor !

Passez de très bonnes vacances et revenez en forme !

Alice

L’association

Arrivée et départ chez les Atomes

Ecsite 2013 : Dreaming the Spirit of Innovation

Les E-virtuoses

Thèse de Richard-Emmanuel

EAN : s’adapter pour survivre ?

Communication : On parle de nous et peut-être de vous...

Poulpe Fiction : prix du public et retour sur la remise des prix

Voyage au cœur de la science

Science Presse

Qu’est-ce qui agite les Atomes ?

L’Isoloir : gamifier la parole des ados

L’expérience KarboX

JIES : un franc succès !

Cycle Utérus Artificiel à l’ESPGG

AMÀCO

Raconte-moi tes technologies en vidéo et Euritage

Brico-Quartier

L’association

Victor Soudée


Après sept années dans la communication événementielle, à organiser des conventions et autres séminaires pour des entreprises et à faire des films institutionnels pour des marques de yaourts, je participe à la création de Granadabeach, association ayant pour but la propagation de la joie de vivre et le spectacle vivant. Après quelques spectacles - "Une visite inopportune" de Copi, "Le fou et la Nonne" de Witkiewicz - et des animations musicales et littéraires dans des bars rock n’ roll – "Les dimanches de l’espace", six éditions, "Soirée Delay" au Batofar – j’intègre l’équipe des Atomes Crochus au poste d’assistant de direction, afin d’aider Marie sur tous les projets en cours et à venir.
Également chargé de la diffusion des spectacles des Atomes Crochus, ma première mission est la diffusion du spectacle "De l’expérimentation des expériences expérimentales" au festival de la Gare Au Théâtre à Vitry / Seine : "Nous n’irons pas à Avignon" édition 2013.
Donc à très bientôt ici ou là, aux Balkans, à l’ESPGG, ou à Vitry sur Seine du 10 au 14 Juillet à 15 h.

Victor.

Départ de Claire

Nous disons au revoir à Claire Stewart qui a fini en juin son volontariat de 9 mois au sein de Traces. Elle était chargée d’organiser les JIES 2013.
Bonne route Claire !

Ecsite 2013 : Dreaming the Spirit of Innovation

La conférence Ecsite avait, cette année, lieu à Göteborg en Suède. Matteo y était pour intervenir, j’y étais pour glaner de bonnes idées et de belles rencontres !
La particularité de cette année résidait dans l’ouverture d’un « Makerspace » permanent. Dès la pré-conférence, Matteo intervenait sur le thème de la créativité technique, aux côtés des directeurs du Tinkering Studio de San Francisco. Pendant la conférence, il présentait aussi le projet SIS Catalyst lors d’un panel sur l’inclusion sociale dans les centres de science. Parmi les sessions les plus stimulantes, je retiens celle qui questionnait la posture traditionnelle du musée – lieu d’autorité, détenteur d’un savoir « déjà fini » – et son rapport aux croyances, controverses, fictionnalisations du savoir… Mais aussi Bas Haring défendant la grande vertu de l’ignorance et des questions stupides, M. J. Gorman et son inversion des rapports musée/société : « Il ne s’agit plus de répandre la connaissance mais d’absorber les idées. » ou encore Michèle Antoine : « Pour innover, il faut désobéir. Désobéir à son patron, à ses pairs et à soi-même. ». Sans oublier les ateliers où j’ai eu le plaisir de discuter en petit groupe sur des cas concrets d’amélioration d’expo ou de débattre sur le rôle des textes ou des objets dans les musées de science.





Vous pouvez retrouver notre live-tweet frénétique sur #ecsite2013, et il y a même un storify tout neuf !


Laurène Cheilan

Les E-Virtuoses



Suite à un retour positif sur ma proposition de contribution aux E-virtuoses, j’étais donc à Valenciennes les 4 et 5 juin derniers pour communiquer sur le projet de serious game collaboratif Tam Tam. Dans le Nord, mais au soleil, me voilà à naviguer dans le monde des serious game, des game designers, des chercheurs, des professionnels de l’éducation... Ensemble, nous nous sommes penchés sur la tendance du serious gaming qui consiste à détourner des jeux vidéo existants en leur apportant une dimension utilitaire. Nous avons aussi abordé la problématique du financement de ces outils très coûteux et celle de l’évolution et de l’intégration du numérique dans l’éducation.

Quelques moments forts dans ces deux journées :

- la présentation très animée de Chris Crawford, game designer américain haut en couleurs "un game designer c’est à la fois un geek et un artiste"

- la table ronde sur le business model des serious games : on lance les dés pour fixer 3 contraintes et on essaie de proposer un projet, le nôtre s’appelait "Fonds de tiroirs du consom’acteur !". Un jeu pour retrouver les produits en promotion dans les supermarchés à proximité. Le but : faire des économies et faire profiter des bons plans. Les investisseurs : les supermarchés bien contents d’écouler leurs stocks.

Enfin, une organisation au top, des rencontres, des découvertes et plein de nouvelles idées !

Charlotte Barrois de Sarigny

Thèse de Richard-Emmanuel


Le 11 juin dernier, Richard-Emmanuel a soutenu une thèse en philosophie et en sciences de l’éducation à l’ESPCI ParisTech. Après quelques tergiversations du jury quant à l’endroit où ils allaient se mettre, une assistance très fournie a assisté à la présentation de 30 minutes, à laquelle ont succédé 2 h 30 de questions-réponses. Après quelques minutes de délibération, le verdict des 7 membres du jury, très interdisciplinaire, est tombé : les deux titres étaient décernées avec la mention "très honorable". Tout ce petit monde s’est alors rassemblé autour d’un cocktail bio, fourni par une entreprise de réinsertion sociale, au milieu d’expériences de chimie réalisées par Marilyne et Fabien.

L’évolution de l’accès à l’enseignement supérieur : s’adapter pour survivre ?
Retour sur la 22e conférence EAN à Strasbourg

L’European Access Network encourage le développement de l’accès à l’enseignement supérieur pour ceux qui y sont actuellement sous-représentés, que ce soit pour des raisons de sexe, d’origine ethnique, de nationalité, d’âge, d’handicap… Et c’est d’abord en tant que partenaire du projet SiS Catalyst, que j’ai connu EAN. En juin dernier, j’ai été invitée à participer à leur conférence annuelle, rassemblant des décideurs, des universitaires, des étudiants et des chercheurs du monde entier autour des questions d’accès à l’enseignement supérieur.
Au programme de ces trois jours de conférence sur le thème « The Evolution of Access : Adapt to Survive ? » dans le prestigieux Conseil de l’Europe à Strasbourg : un état des lieux, des retours d’expérience et la présentation des futurs challenges autour des questions d’équité, de diversité et d’inclusion.


Je retiendrai de cette conférence que si l’accès à l’enseignement supérieur dit beaucoup d’une société, il permet également de la façonner telle qu’on la souhaiterait.


Des nouvelles de SiS Catalyst

Pour en avoir plus sur EAN et ses conférences

Vanessa Mignan

Communication : On parle de nous et peut-être de vous...

Concours Poulpe Fiction : le prix du public est un franc succès !



Cette année, nous avons mis en place un prix spécial décerné par le public. Les internautes pouvaient voter pour leur œuvre préférée via Facebook. Les pré-sélectionnés se sont mobilisés pour faire gagner leur équipe : le nombre de fans de la page Facebook a augmenté de plusieurs centaines de fans en l’espace de deux semaines ! Nous avons également comptabilisé plus de 500 votes d’internautes. Une formule qui marche ;)

Alice Paillard

Retour sur la remise des prix du 16 mai



La remise des prix du concours Poulpe Fiction s’est déroulée à l’ESPGG en présence de 160 primés. Elle a débuté par un discours des différentes organisations porteuses de l’événement et des parrains. Jul, Florent Barrère, Bénédicte Couka et Sandra Nkaké, venus spécialement pour l’évènement, ont remis les prix de leurs catégories avec humour. Les primés ont pu repartir avec des lots comprenant entre autres des places pour la Cité des sciences et l’Exploradôme, des CDs de Sandra Nkaké, des livres de Sylvain Tesson, des coffrets DVD… Elle s’est clôturée par un petit concert d’une classe de primaire puis les classes ont admiré l’exposition des œuvres primées autour d’un goûter (pas encore l’âge de prendre des pots !)

Bonus : Des reportages sont disponibles sur la chaîne Youtube des Atomes !

Alice Paillard

Voyage au cœur de la science

On parle des clowns de sciences et notre festival « Des clowns et des sciences » au printemps dernier sur le blog de Voyage au cœur de la science.

"La science fait peur tout en émerveillant. Le clown aussi !
L’écriture et l’oral, les films et documentaires, la radio, le théâtre et le jeu : voici différentes formes de médiation scientifique, faisant intervenir une grande variété d’acteurs : des journalistes, des scientifiques, des animateurs, des comédiens ou tout simplement des passionnés de science. L’acteur dont j’aimerai vous parler aujourd’hui, c’est le clown. On le connaît plus souvent dans l’univers du cirque mais il intervient dans d’autres lieux : prisons, hôpitaux ou encore spectacles et festivals scientifiques."



Science Presse

Et un article de plus sur le cabinet des Traumatismes scientifiques sur le blog de l’Agence science presse.

"Un cours de chimie vous a dégouté à jamais des tubes à essai ? Une prof sadique a tué dans l’œuf vos espoirs de devenir géologue ? Respirez profondément, détendez-vous… Et confiez vos souvenirs à des professionnels.
Une séance de psychothérapie à saveur scientifique : le projet a l’air loufoque, mais la réflexion est sérieuse. Une fois de plus, Richard-Emmanuel Eastes et son équipe des Atomes Crochus (à l’origine du projet Clowns de science) placent la dédramatisation des sciences au cœur d’une formidable démarche de médiation. L’idée : déterrer les vieux blocages pour restaurer la confiance en soi de bien des adultes encore aux prises avec un sentiment d’échec face à la science......"

Qu’est-ce qui agite les Atomes ?

L’expérience KarboX

Depuis quelques semaines, une drôle de boîte en bois anime l’espace des sciences Pierre-Gilles de Gennes. On y entre à deux. Il y fait noir.
Mais on est à l’abri à l’intérieur. Protégé de l’extérieur par un épais rideau.
Puis une lumière s’allume ! C’est le moment d’expérimenter, de tester, de s’amuser tout en prenant son temps. C’est le moment de découvrir, avec le son et la lumière, l’univers étrange de la carboglace…

Marilyne Certain




GAMIFIER LA PAROLE DES ADO #geek #jouer #citoyen





Après la Karbox, l’Espace des Sciences s’est équipé d’un nouveau dispositif transmedia : l’ISOLOIR. Comme vous le verrez sur les photos ci-dessous, c’est un beau bébé de 2 m et 120 kg présenté en mode prototype au Cent-Quatre pour Futur en Seine 2013 ! Encore en mode prototype, il vous attend pour jouer avec lui avant une rentrée en fanfare après l’été.
L’ISOLOIR Citoyenneté et Numérique invite les jeunes de 14 à 18 ans à expérimenter divers modes de citoyenneté et à faire entendre leurs voix sur l’un des grands enjeux de société. Le dispositif est basé sur un mécanisme de vote évolutif permettant au « joueur-citoyen » de modifier, ou pas, son vote au fil d’un parcours réflexif.


@ -18 ans : Faites l’expérience de l’action citoyenne, votez avec votre tête, débattez, faites entendre votre voix sur les grands enjeux de Société !

Ronan James





JIES : Un franc succès


Les JIES sont chaque année un temps fort de la vie de nos équipes. Les 32es, qui se sont tenues à Chamonix du 21 au 24 mai 2013, n’ont pas dérogé à la règle. En nous appuyant sur l’expérience de 2011 et 2012, nous avons pu proposer à nos quelque 150 participants d’horizons variés un programme alliant réflexion et pratique dans la pure tradition de la maison, ainsi que quelques formats nouveaux tels que le grand jeu, le café des projets ou le mur de libre expression avec ses questions Ping-Pong entre participants de différentes professions.
On retiendra aussi de cette édition la "soirée italienne" haute en couleurs et en théâtralité, sur l’addiction aux jeux, que nous avait concoctée Matteo avec Elena Pasquinelli et Diego Rizzuto (pour en savoir plus, vous pourrez lire les coupures de presse), la bonne humeur, la générosité et les bons petits plats d’Eric et de Jérôme à l’UCPA, le faste du Majestic, qui a donné à notre petit salon des jeux des allures de grande manifestation, la neige à gros flocons fin mai sur les montagnes, la chaleur décontractée du groupe de Vénézuéliens, la pêche des canadiens, l’humour si particulier et savoureux de Samuel Heinzen, grand manitou du jeu de rôle pour la HEP Fribourg, les vapeurs réconfortantes du sauna après la bataille, et j’en passe.
Cet événement a été l’occasion, une fois de plus, de mesurer le plaisir qu’il y a à travailler avec des collègues plein de ressources et d’enthousiasme, sur qui on peut compter pour assurer dans les moments où l’on court partout.
Merci donc à tous ceux qui ont donné de leur sueur et de leurs neurones sur place : Vanessa, Bastien, Virginie, Jean-Marc, Marie, Marilyne, Charlotte, Francine, Ronan, Matteo et Richard-Emmanuel. Et à tous ceux qui ont su adapter leur emploi du temps pour permettre à cet événement de se dérouler dans les meilleures conditions et qui nous ont soutenus dans la préparation : Omar, Fabien, Fabrice, Céline, Alison, Laurène et Valérie.
Et merci à Claire bien sûr, qui a été l’artisan majeur de cette réussite (et qui va nous manquer).
Retrouvez toutes les photos (un merci tout spécial à Bastien pour leur nombre et leur qualité), journaux quotidiens et le reste du matériel produit sur www.jies-chamonix.org ainsi que la série de reportages sur les JIES


Meriem Fresson



Cycle Utérus Artificiel à l’ESPGG



L’utérus artificiel implique la possibilité d’une gestation complète, depuis la conception de l’embryon jusqu’à la naissance du bébé, dans un incubateur extracorporel. Il s’agit donc de permettre à l’embryon, puis au fœtus, de se développer intégralement à l’extérieur du corps d’une femme. Les problèmes techniques et scientifiques sont nombreux pour arriver à la mise au point d’un utérus artificiel fonctionnel, mais le véritable obstacle se situe probablement dans l’accueil que la société civile peut faire à une telle machine. Beaucoup de questions surgissent, qu’elles soient de l’ordre du rationnel ou du fantasme… L’association FiXience organise au sein de l’Espace des sciences Pierre-Gilles de Gennes – ESPCI ParisTech un cycle de trois conférences autour de ce thème dont la première s’est tenue le 16 avril et dont le thème était "entre obstacles techniques et verrous symboliques". Cette conférence réunissant le biologiste et philosophe des sciences Henri Atlan, le médecin obstétricien « père » du premier bébé éprouvette français René Frydman, ainsi que l’anthropologue et ethnologue Françoise Héritier a rencontré un franc succès, environ 150 personnes. Prenant la forme d’une conférence imaginaire, la soirée a été introduite par une pièce de théâtre écrite pour l’occasion par la troupe L’Art en Pièces. La deuxième conférence qui portait sur "la maternité, un enjeu de pouvoir ?" a réuni Marie Gaille, philosophe spécialiste de politique, de morale et médecine, Laurence Brunet, juriste, chercheur à l’université Paris-I-Panthéon-Sorbonne et Mylène Botbol-Baum, professeure de philosophie et bioéthique à l’université Catholique de Louvain.

Virginie Thibaud






















AMÀCO


Dans l’incubateur des Atomes, se prépare une collaboration potentielle avec l’Atelier Matières à Construire. L’AMÀCO est un centre de ressources pédagogiques qui vise à rendre visibles les comportements physico-chimiques des matières naturelles les plus communes, telles que le sable, l’eau, la terre, le bois, la pierre, la paille... Financée par les Initiatives d’Excellence en Formations Innovantes (IDEFI), le projet a comme objectif de faire connaître leurs applications dans la construction à travers notamment une série d’expérimentation, dont certaines contre-intuitives, afin de favoriser l’émergence de pratiques éco-responsables. AMÀCO rassemble donc des physiciens, des ingénieurs, des artistes et des architectes. Cinq familles de matières seront ainsi étudiées : matière en grains, matière liante, matière eau, matière molle, matière en fibres.
Les Grands Ateliers, porteurs du projet, sont associés à l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Grenoble, l’Institut National des Sciences Appliquées de Lyon et l’École de Physique et de Chimie Industrielles de Paris. Magie, émotion et créativité sont les maîtres mots du projet.

Virginie Thibaud




Raconte-moi tes technologies en vidéo

Bientôt sur notre site Internet et notre page Facebook de nouvelles vidéos de l’atelier "Raconte-moi tes technologies" !!
Grâce à l’organisation du conseil municipal des jeunes de Bois Colombes, les adolescents de l’action jeunesse sont allés interroger pendant les vacances de printemps les seniors de la résidence André Chénier. Ils ont ainsi pu partager leurs souvenirs autour d’objets anciens qu’ils ont choisis comme le moulin à café, la lessiveuse, la locomotive, le poêle, etc. Une belle rencontre à renouveler !

Les vacances se sont poursuivies avec des discussions et des ateliers autour des jouets anciens et nouveaux entre les enfants des centres de loisirs de Bois Colombes et les seniors de la résidence André Chénier, les photos parlent d’elles-mêmes !





















Mais c’est surtout la ville d’Evry qui nous a fait de belles images ! Avec la participation de deux maisons de quartiers : Les Aunettes et les Champs Élysées, nous avons pu discuter autour d’objets de l’école, de la cuisine, des jouets… Mais je ne vous en dis pas trop, je vous laisse regarder les vidéos (bientôt sur Youtube) !

Alexandre Fekete

Euritage, le grand frère de "Raconte-moi tes technologies"

Le projet Euritage qui s’est déroulé les 7 et 14 mai à l’Espace Pierre Gilles de Gennes fût une très bonne expérience ! Nous avons accueilli une quinzaine d’enfants et cinq seniors qui ont partagé pendant ces deux jours leurs connaissances réciproques sur la mission Apollo 11 et les réseaux sociaux.
Que se serait-il passé si les réseaux sociaux avaient existé pendant le lancement d’Apollo 11 ?
Nous avons notamment eu la grande chance d’avoir parmi nous un senior qui fût présent lors du lancement de la fusée à Cap Canaveral en temps qu’un journaliste scientifique pour France Inter (qui joue la lune dans la vidéo du journal tv) !!! Des anecdotes alunissantes !
Vidéos à voir sur la page Facebook de "Raconte-moi tes technologies". A vos "like" !

Alexandre Fekete

Brico-Quartier

En combinant objets du quotidien, de récupération, insolites… les participants seront amenés à fabriquer des objets répondant à des demandes apparemment simples (fabriquer un objet qui gribouille sur une table, faire voler des objets au dessus d’un ventilateur, bidouiller des circuits électriques…)


Ces séances auront pour but de permettre aux participants d’aborder les sciences autrement. Ils seront confrontés à des problèmes complexes qu’ils devront résoudre par essais-erreurs, coopération avec leurs voisins…
Chaque groupe, (répartis à travers l’île de France) réalisera trois ateliers autour d’un thème (gravité, mouvement...) avant de se retrouver avec les autres groupes pour un événement festif final : la construction d’une grande réaction en chaîne !


Fabien Descamps

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contact | Plan du site | Espace privé :