Les Atomes Crochus

Orbitale n°31

Retours sur les événements du début d’année 2012

Après quelques mois d’absence, l’Orbitale revient en trombe ! Que d’événements et de beaux projets trans-associations ont pris forme depuis ! On peut citer dans le désordre : l’anniversaire des 10 ans des Atomes Crochus, la première édition Festival-Colloque Des CLOWNS et des SCIENCES, l’atelier « Raconte ta science » du projet KiiCS, l’ouverture en grandes pompes de l’exposition entièrement participative « La science, une histoire d’humour », les désormais incontournables manifestations : Festival Paris Montagne et Quartier des sciences de Printemps, mais aussi quelques péripéties à Villiers-le-Bel et un peu plus loin en Croatie, sans oublier l’arrivée dans la troupe de deux nouvelles !

Bonnes vacances et un très bel été à tous ! Profitez d’un bon repos avant le retour des activités.

A suivre à la rentrée : les journées du patrimoine, une soirée Science et Humour pour les IgNobels prizes, la nuit des chercheurs et la Fête de la science. To be continued...

Anaïs

L’association

Deux nouvelles dans la troupe

Les Atomes ont eu 10 ans

Villiers-le-bel : le bilan

Communication : on parle de nous et peut-être de vous...

Le Festival-Colloque Des CLOWNS et des SCIENCES

Les scientifiques jouent-ils aux dés ?

Ursule Fabule

Qu’est-ce qui agite les Atomes ?

Le festival-colloque Des Clowns et des Sciences

Attraction... Répulsion !

Le quartier des sciences de Printemps

Les premiers retours sur l’expo humour

L’atelier « Raconte ta science ! »

Traces à Zagreb

L’association

Deux nouvelles dans la troupe



Camille Liégeois

Je me pose sur la planète Traces en mission de service civique après 9 mois d’études en muséologie à Montréal. J’ai étudié avant cela la médiation scientifique et culturelle à l’Université de Versailles. Mon profil est orienté communication scientifique et valorisation de la recherche avec un stage effectué la tête dans les étoiles à l’Observatoire de Paris-Meudon et un autre au sein du service communication du CEA.
Je suis actuellement en charge de la préparation des Journées de Chamonix qui se dérouleront en 2013 dans la continuité des JIES 2012 organisées à Paris début mai sur la thématique des jeux dans l’éducation et la médiation scientifiques. Une thématique attractive, beaucoup de réflexions et d’organisation en prévision, le tout saupoudré d’un soupçon d’international : c’est pour moi ! Décollage prévu fin septembre vers d’autres planètes inexplorées !



Anaïs Le

Bonjour à tous ! Depuis avril, je suis chargée de la communication et community manager de l’Espace des sciences Pierre-Gilles de Gennes. Après une licence de Biologie et quelques stages à la Cité des sciences et à l’Exploradôme, je me suis découvert une passion pour la Culture Scientifique et Technique. J’ai donc logiquement été suivre le master Communication Scientifique à l’Université de Strasbourg. A coups de « Tête au carré » et de « Sur les épaules de Darwin », je suis dévorée par une nouvelle envie, celle de faire de la radio. Ce sera chose faite à Nantes, dans une émission d’information scientifique appelée « le Labo des savoirs ». Ah oui ! Je m’intéresse également au web 2.0 et aux réseaux sociaux, qui sont vite devenus mon quotidien (retrouvez-moi sur twitter : @anaisle). En quelques mots, je suis une veilleuse enthousiaste des découvertes scientifiques et innovations numériques. N’hésitez à me partager les vôtres. Ciao !



JPEG - 1.9 Mo
10 ans atomes

Les Atomes ont eu 10 ans

Le 20 juin dernier les Atomes ont fêté officiellement leurs 10 ans et tout le monde était présent, les compagnons du premier jour comme les derniers arrivés.
Un "vin d’honneur" a suivi le spectacle d’Ursule pour le gros des troupes avant que les aficionados ne se retrouvent autour d’une coupe de champ’ à l’Espace. Faut dire qu’on était nombreux, pour lever nos verres et souhaiter une bonne santé à l’association.
Bernard Avron nous a offert un spectacle sur mesure entre premières impressions, plus grosses galères et meilleurs souvenirs..., la soirée anniversaire a de fait été l’occasion d’échanger, de se rappeler tous ces petits moments qui font les grandes aventures. Vous pouvez retrouver toutes ces perles ici :

PDF - 115.1 ko

Alors 10 ans : Âge de la maturité ou direction vers de nouvelles aventures toujours plus folles ?
Et tout ça pour aller où ?
Difficile à dire vu le parcours réalisé jusqu’ici, bien malin celui qui aurait pu prévoir il y a 10 ans ce qu’allait devenir l’association.
Alors petit florilège de nos Nostradamus maison pour les années à venir et on fait le point dans 10 ans :)

« On a monté une colonie sur Mars où on a découvert des bactéries loufoques qui communiquent en allumant leur nez. Ils sont pas d’accord sur l’impact énergétique des colonies humaines, alors on fait des débats où un des représentants ira présenter le bilan sur Terre. Trop d’la chance !!! »
Ronan

« Les CLOWNS DE SCIENCE SANS FRONTIERES, avec trois équipes de spectacles en trio qui écument les scènes internationales, les festivals, les musées... 
Un parc d’attraction et une chaîne de télévision ! non je rigole »
Eglantine

« Toujours des animations et des rires, peut-être un local à Toulouse en plus du local parisien ! Plus de salariés, de comédiens, d’enfants, de stagiaires... mais effectivement toujours autant de boulot car les rois du monde de l’animation seront les atomes ! »
Charlotte

« Une multinationale prospère qui rémunère grassement ses salariés et vient de faire son entrée en bourse. Comment ça, non ? »
Bastien

« Un collectif d’artistes, metteurs en scène, réalisateurs, entre science, arts et société... qui aime le monde à tel point de ne pas se contenter qu’il soit tel qu’il est » 
Matteo

« L’âge de la retraite ?
Une grosse molécule pleine de petits atomes crochus ?
Un atome qui, à force d’être crochu, se sera fixé quelque part ?
Toujours plein de personnes différentes, avec toujours plein d’idées différentes et donc toujours plein de rencontres insolites ? »
Francine

« Pleins de gens bien formés grâce à la transmission. Une éthique et des objectifs toujours aussi exigeants. »
Alexis

« Les Atomes ont poursuivi leur petit bonhomme de chemin (à fond la caisse) et se sont développés dans d’autres villes et d’autres pays, ils ont une vraie salle de spectacle qui ne désemplit pas. »
Meriem

« Une pérennité conditionnée à notre capacité à rester pertinents
Le cas échéant, quelques projets phares finançant la conception de nouveaux projets innovants, exploratoires, socialement utiles et scientifiquement documentés. »
REE

Marie



Villiers-le-bel : le bilan

3 ans ! Voilà trois ans que je vais là-bas ! Et toujours les mêmes problèmes transposés à d’autres jeunes...

Cette année, j’ai eu un groupe plus posé. Pour la première fois, cet atelier science et théâtre a délaissé les périodes de vacances pour envahir les mercredis. Grâce à cet espace inter séance réduit, nous avons pu leur faire jouer une vraie petite pièce, avec des rôles, des textes, et des vêtements pertinents !

En bref sur cette année d’atelier, nous avons vu plus que les fois précédentes des progrès, des déceptions, des régressions de ces jeunes et ce fut comme les fois précédentes une belle aventure humaine.

Fabien



Communication : on parle de nous et peut-être de vous...

Le Festival-Colloque Des CLOWNS et des SCIENCES

On parle de nous dans une ribambelle d’articles, tout particulièrement sur le Festival-Colloque Des Clowns et des Sciences. Nous en avons décidé d’en faire une revue de presse à visionner ici



Coup de projecteur sur l’article « Clown de science : un truc de dingue » écrit par Thomas Schumpp suite à l’atelier animé par Richard-Emmanuel et Anissa sur les clowns de science au congrès de l’AMCSTI. Il y partage son ressenti et ses réflexions après sa première rencontre avec un clown de science.
Article à consulter ici



JPEG - 20.8 ko

Les scientifiques jouent-ils aux dés ?

Le livre "les scientifiques jouent ils aux dés ?" a également fait parler de lui sur le blog de Rue 89 « Infusion de sciences », écrit par Damien Jayat. Il est disponible ici





Ursule Fabule

Nous avons également été gâtés puisqu’une classe de CE2, ravie d’avoir vu Ursule Fabule, nous a écrit une lettre de remerciement et fait des dessins inspirés du spectacle.

Pour voir tous les dessins, téléchargez le document suivant :

Word - 5.2 Mo



Qu’est-ce qui agite les Atomes et les autres ?

Le Festival-Colloque Des Clowns et des Sciences

1163 spectateurs, 12 spectacles, 71 participants au colloque...
6 lieux prestigieux...
une revue de presse conséquente
et surtout des colloquants et des spectateurs heureux et satisfaits de la qualité des interventions et des échanges - (tous les comptes rendus et les bilans bientôt sur le site)

Bref pour une première édition, on ne peut qu’être content du résultat !
Après les, JIES de Chamonix et de Paris, le Quartier des sciences d’Automne et de Printemps, ce nouveau défi a été brillamment relevé par l’association cette année.
Reste à savoir les suites qu’on va lui réserver...

En attendant on ne résiste pas au plaisir de partager avec vous quelques retours :

« Félicitations pour l’organisation de cet évènement. Les réflexions variées qui y ont pris place et les réactions suscitées illustrent bien l’étendue du domaine de réflexion dans lequel s’articulait le colloque. Affaire à suivre ! »
Celia Bueno, conservatrice au Muséum d’histoire naturelle de Neuchâtel (Suisse)

« UN GRAND MERCI POUR L’ANIMATION PILOUFACE (Cité des sciences mercredi 20 à 15)
Animation de qualité, jeu d’acteurs parfait, les enfants ont été ravis, le rire et l’émerveillement étaient au rendez-vous.
Merci encore pour ce que vous avez permis aux enfants de bénéficier. »
Arcène Gabrielle, Directrice DAMESME Tolbiac

Marie



JPEG - 26.1 ko

Attraction... Répulsion !

« PM », Paris Montagne pour les moins initiés, voire même "le festival de sciences de l’ENS" pour les non initiés... Pour une nouvelle année, Les Atomes Crochus sont intervenus dans le cadre de ce festival dont le thème choisi était attraction / répulsion. Nous proposons sur ce sujet, une animation autour de l’effet lotus. Nous y parlons d’hydrophobie, de super hydrophobie, hydrophilie (pour mieux comprendre l’hydrophobie), bref un atelier pour ceux qui n’ont pas peur de se mouiller !

Durant le festival, un total de douze séances (parfois avec une personne, parfois sans personne) sur quatre jours, environ 100 à 200 personnes sur l’atelier. Bilan : une dizaine de fous rires, 5 minutes de dépôts de bulles sur le bras poilu d’un animateur (Malik) par ses propres jeunes, un jeune qui connaissait la super hydrophobie à peu près aussi bien que moi (sauf les manips ouf !)...

(Joli bilan non ?)

Fabien



Le quartier des sciences de Printemps

Le Quartier des sciences de Printemps qui a eu lieu les 10, 11 et 12 mai a rencontré un véritable succès. Organisé suite à l’excédent financier du précédent quartier des sciences, l’événement de taille inférieure à tout de même rassemblé 647 scolaires et environ 150 personnes grand public. De multiples activités ont été proposées : des ateliers de créativité technique et des visites de laboratoires, des conférences présentées par des chercheurs de l’Ecole de Physique et de Chimie Industrielles de la ville de Paris, des animations sur les bassins versants animées par IRSTEA ainsi que des projections de films. Le public était très content des différentes activités proposées, et a particulièrement apprécié le contact direct avec les chercheurs et leur travail. Quant à eux, les chercheurs ont été ravis de participer à cet événement d’un point de vue professionnel et personnel.

" Echanger avec un public jeune m’a permis de percevoir mes recherches avec un regard neuf, et de participer le temps d’une conférence à la transmission de ma passion. Un intérêt à la fois professionnel et personnel donc." (François Vialatte, Maître de conférences au laboratoire SIGnaux, Modèles et Apprentissage statistique).

Virginie



Les premiers retours sur l’expo humour


Il y avait du monde, et du beau, pour l’ouverture de chantier de l’exposition La Science, une histoire d’humour à l’ESPGG !
C’était tant mieux, puisque cette expo participative ouvrait entièrement vide, et s’est remplie au rythme des contributions – nombreuses et enthousiastes- des visiteurs.

Les blagues recueillies, les supports et les contenus se suivaient sans se ressembler. Ainsi, Claudie Haigneré nous a amené un magnet de son frigo, Jean-Marc Lévy-Leblond nous a récité des comptines remixées tandis que nous admirions André Klarsfeld paré d’un tee-shirt à l’humour caustique de drosophiliste...

Depuis, deux autres soirées Humour et Science ont déjà eu lieu, l’une animée par Scientigeek, l’autre par StripScience et Doc en Stock.
Bilan : une savoureuse sélection de vidéos, du live drawing de choc et nos toilettes entièrement redécorées par les dessinateurs de StripScience ! Sans oublier les planches de BD qui sont à présent exposées à l’Espace...

Pour devenir contributeur de l’exposition,
pour un aperçu sur la diversité des blagues reçues et exposées,
pour se tenir au courant des prochains évènements,
une seule adresse !

www.science-humour.fr

Laurène



L’atelier « Raconte ta science ! »

Dans le cadre des projets européens KiiCS (Knowledge Incubation in Innovation and Creation for Science) et SIS-Catalyst (Science In Society-Catalyst), Traces a organisé le 18 et 19 juin un premier atelier pilote sur la mise en écriture de la science. Cet atelier a réuni des chercheurs du laboratoire SIGMA (SIGnaux, Modèles et Apprentissage statistique) de l’ESPCI, un auteur de la compagnie Entrée de jeu et six lycéens membres du programme Science Académie de Paris Montagne.

Cet atelier a pour objectif de faire réfléchir les lycéens sur comment la science peut répondre à leurs attentes et comment les jeunes peuvent s’en "emparer" pour construire leurs rêves et leurs projets. Pour cela, durant ces deux jours, les lycéens ont échangé avec les chercheurs sur les interfaces cerveau machine. Ils ont ensuite écrits des textes issus de leur imagination qu’ils ont présentés devant un public.

L’atelier pilote a été un franc succès car la majorité des lycéens souhaitent recommencer l’expérience. Cet atelier a répondu aux objectifs du projet KiiCS à savoir la rencontre entre le domaine scientifique et artistique. Il a répondu aux objectifs que sétait fixé Traces c’est-à-dire faire réfléchir les lycéens à leur futur par une approche différente et dans un cadre non scolaire.

Virginie



Traces à Zagreb

Nouvelle venue dans le projet, le mois de juin a été pour moi l’occasion de rencontrer la grande famille SiS Catalyst à Zagreb (Croatie). J’ai enfin pu mettre un visage et une voix sur toutes ces personnes dont Matteo et Meriem m’avaient parlé et avec lesquelles, pour certaines, j’avais déjà communiqué par email.
Je vous propose dans les prochaines lignes de partager (un peu) mon expérience croate !

Dimanche 24 juin, Meriem et moi avons été accueillies dès notre arrivée par un magnifique soleil. Il nous a alors fallu faire preuve d’un grand sens du devoir pour rejoindre le centre de conférence où Matteo nous attendait pour une séance de travail.
A la suite de cette séance d’échange collectif, notre mission était double : explorer Zagreb et célébrer l’anniversaire de Matteo. Nous avons ainsi dîné autour de spécialité croates, découvert la Promenade Strossmayer (surnommé Strossmartre en raison de sa ressemblance avec Montmartre) et l’effervescence des nuits à Zagreb. Cette soirée s’est conclue avec un très beau cadeau pour Matteo : une victoire de la Squadra Azura face à l’Angleterre aux tirs-au-but en quart de finale de l’Euro 2012 !

Les jours suivants ont été studieux. Nous nous sommes consacrés à l’avancement du projet, à l’accueil de nouveaux partenaires et au lancement de la version prezi du guide pour les personnes souhaitant rejoindre la démarche du projet. Lors de la soirée de lancement du prezi, nous avons eu la chance de rencontrer des jeunes de la communauté Rom. Ils nous ont fait part de leur vision très inspirante de l’école et de l’avenir.

www.siscatalyst.eu/practical-guider

Si les moments de travail n’ont pas manqué nous avons aussi pu découvrir la ville de Zagreb et sa cathédral, son église Saint-Marc et son jardin botanique ou encore visiter son très surprenant Musée des cœurs brisés.

Enfin, nous ne sommes pas rentrés à Paris les mains vides puisque, outre les douceurs croates (biscuits au gingembre et à la figue), nous avons rapporté dans nos valises Raul Araujo pour un 5 à 7 exceptionnel.

Ces quatre jours en capitale croate ont été riches de discussions, de découvertes et d’émotion !

Vanessa M

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Contact | Plan du site | Espace privé :